Présentation

La plate-forme Batera a été créée le 14 décembre 2002 à la chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne. Sa charte (à lire ici) a été signée par 110 associations, syndicats et mouvements représentant ainsi une large partie de la société civile du Pays Basque (voir les signataires). Ce document est articulé autour de 4 objectifs : co-officialisation de la langue basque, création d’un département Pays Basque, d’une chambre d’agriculture et d’une université de plein exercice. A sa création, cinq éléments clés constituent Batera : l’association pour un département Pays Basque, l’association des élu-e-s, Euskal Konfederazioa, le syndicat ELB et le collectif d’enseignant-e-s, chercheurs et technicien-ne-s de l’université. Un seul dénominateur commun : la proximité.

Depuis plusieurs décennies, pétitions, réunions, positionnements et initiatives diverses des élu-e-s, manifestations de rues rassemblant des dizaines de milliers de personnes, consultation, sont là pour signifier l’importance indéniable que revêtent ces revendications pour une grande partie de la population du Pays Basque. L’utilisation exclusive de moyens pacifiques, et la recherche systématique d’un consensus le plus large possible sont également des caractéristiques indissociables de la philosophie de Batera.

Le 9 octobre 1999, plus de 12 000 personnes défilent dans les rues de Bayonne pour réclamer, à l’époque, un département Pays Basque. Trois ans plus tard, le dossier est au point mort. Diverses associations ont donc décidé de faire cause commune malgré la diversité de leurs revendications en s’unissant par une plateforme baptisée Batera (« Ensemble »).

LOGO DE BATERA
4 pièces de puzzle qui s’emboitent, 4 revendications complémentaires.