Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 317

La république des pyrenées

Pour François Dascon, c’est le besoin d’être reconnu, la possibilité d’avoir des compétences, des responsabilités et de contractualiser des projets. Jean-Pierre Mirande pense pour sa part qu’il faut aller vers une structure de Pays « Pays Basque » sans perdre de temps. Dominique Boscq et Arnaud Villeneuve sont pour eux aussi. Tout le monde est donc favorable ainsi que Frédérique Espagnac qui souhaite toutefois que cela se fasse dans le cadre de la loi de décentralisation. Mais pour le conseiller général de Mauléon « rien ne pourra se faire si le Béarn ne se structure pas lui aussi ». Or de l’avis du député et du conseiller général de Tardets « on a déjà un département à deux vitesses, presque deux départements ». Frédérique Espagnac pense aussi que « le Béarn souffre d’une perte d’identité importante, que cela se ressent économiquement, et qu’il faudra mener cette réflexion ensemble ».

La voie des élus

Cette dernière a aussi voulu tempérer l’enthousiasme de ceux qui brûleraient les étapes : « ce serait une erreur que de parler d’autonomie ». Propos auxquels a adhéré Miki Béguerie : « si vous parlez d’autonomie vous allez faire peur et personne ne nous aidera ». La sénatrice craint aussi qu’une collectivité territoriale n’apporte pas davantage de moyens financiers. Au contraire. « Le Pays basque bénéficie déjà de subventions que n’ont pas les autres communautés. Il faudra d’abord s’assurer qu’elles seront maintenues ».

Quant au referendum souhaité par Batera, « il donnerait une légitimité » (Jean Lassalle) et « c’est le seul outil démocratique » (Michel Etchebest). Pourtant Frédérique Espagnac n’y croit pas trop. Si le Pays basque l’obtient, pourquoi pas la Bretagne, l’Alsace ou d’autres régions.

Elle préfère la voie des élus (comme Miki Béguerie qui leur a demandé de se battre) et du conseil des élus. « Il a une légitimité et une voix qui porte. Nous avons un an pour travailler sur cet acte 3 de la décentralisation. Nous avons besoin de vous et nous serons derrière vous » a-t-elle conclu au terme d’un bon débat qui a réuni 80 participants et invités.

Laisser un commentaire