Warning: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-content/plugins/cocorico-social/cocorico-social-functions.php on line 186

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-content/plugins/cocorico-social/cocorico-social-functions.php on line 186

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-content/plugins/cocorico-social/cocorico-social-functions.php on line 186

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-content/plugins/cocorico-social/cocorico-social-functions.php on line 186

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /homepages/14/d353895397/htdocs/wp-content/plugins/cocorico-social/cocorico-social-functions.php on line 186

Manuel Valls ne veut pas de débat sur la collectivité basque

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’oppose à une collectivité territoriale Pays Basque et poursuivra « avec fermeté » le combat contre l’ETA tant qu’elle n’aura pas déposé les armes.

« Il n’y aura pas de Pays Basque français dans la prochaine loi de décentralisation. Il n’y aura pas de structure administrative basque, nous ne voulons pas ouvrir ce débat, » a dit Manuel Valls dans un entretien avec Miguel Mora, correspondant du quotidien El Pais à Paris, réalisé après l’arrestation de deux membres présumés de l’ETA à Mâcon.

« Nous y voyons très clair, tant que l’ETA ne décidera pas de déposer les armes, nous serons inflexibles, » a ajouté M. Valls, en liant le débat sur une collectivité territoriale pour le Pays Basque nord à la dissolution de l’ETA.

Début octobre, la ministre de la Réforme de l’Etat et de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, avait dit qu’il y aura une « reconnaissance » du Pays Basque, alors que le Conseil des élus du Pays Basque s’apprête à concrétiser le type de collectivité territoriale qu’il veut réclamer pour le Pays Basque nord.

Quant à la lutte anti-terroriste, le ministre de l’Intérieur a réitéré que la France aidera l’Espagne et poursuivra « avec fermeté » le combat contre l’ETA tant qu’elle n’aura pas déposé les armes.

Quant au processus politique au Pays Basque – avec la fin de la lutte armée de l’ETA, le processus de paix et la victoire des souverainistes aux dernières élections de la Communauté autonome basque -, « c’est un problème, voire un défi, qui appartient à l’Espagne, » a-t-il dit. « Nous n’allons pas entrer dans le débat politique au Pays Basque, » a-t-il souligné.

La semaine dernière, le barreau des avocats de Bayonne et le collectif de soutien aux prisonniers Herrira ont réclamé au gouvernement français de changer sa politique pénitentiaire et d’entamer le dialogue avec l’ETA pour avancer vers une paix plus durable.

Laisser un commentaire